Gestion du Temps

Comment maintenir son attention face aux distractions numériques ?

Réseaux sociaux, e-mail, SMS… chaque jour, nous sommes exposés à un bombardement incessant d’informations et de sollicitations diverses. Dès lors, préserver son attention en luttant contre la distraction numérique apparaît comme une nécessité.

L’éducation de l’attention

« Comment avons-nous pu laisser notre smartphone s’immiscer à ce point dans notre intimité ? » interrogeait la journaliste Cécile Mordant. Face aux distractions numériques, nous sommes nombreux à voir notre capacité de concentration déclinée. Une étude réalisée en 2017 par la McCombs School of Business a révélé que même un smartphone en mode silencieux peut être source de distraction si celui-ci se trouve à côté de son propriétaire. D’après les auteurs de l’étude, ce ne sont pas les notifications qui perturbent les utilisateurs mais plutôt le fait que leur cerveau doive lutter contre l’envie d’utiliser le téléphone. L’enquête menée auprès de 800 possesseurs de smartphones a ainsi démontré que ceux qui le gardent sur leur bureau ont des capacités de concentration inférieures à ceux qui le rangent dans un tiroir, lesquels sont eux-mêmes plus distraits que ceux qui le laissent dans une autre pièce. Faut-il donc se tenir à distance de son téléphone pour lutter contre la distraction numérique ? Selon Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche à l’Inserm de Lyon, la solution pour reprendre le contrôle sur les écrans repose plutôt sur une éducation de l’attention. Il suggère notamment que nous apprenions « à connaitre notre attention, son fonctionnement et ses limites, pour mieux l’apprivoiser et mieux en prendre soin ».

Des outils pour lutter contre la distraction numérique

lutter-distractions-numériques

Saviez-vous qu’il existe des outils capables de vous aider à mieux gérer votre temps et à conserver une productivité optimale ? Parmi eux, on retrouve Freedom, un logiciel et une application mobile permettant de bloquer, durant une plage horaire définie, tout ce qui représente une menace pour votre concentration.  SMS, sites internet, applications… c’est à chaque utilisateur de sélectionner les distractions numériques qui nuisent le plus à son attention. Dans le même registre, il y a FocusMe ou encore l’application AntiSocial qui permet de connaître le temps que l’on consacre quotidiennement à son téléphone et ainsi de prendre les mesures qui s’imposent en bloquant par exemple les apps que l’on a tendance à ouvrir de manière compulsive.

Enfin, les « Adblockers » ou bloqueurs de publicités, peuvent également représenter des solutions intéressantes pour préserver sa concentration lorsque le travail que l’on effectue exige de faire d’importantes recherches sur internet.

Distraction numérique : il est temps de changer ses habitudes

D’après une enquête réalisée par Wrike, 44% des professionnels disent consulter leurs appareils mobiles plus de 20 fois par jour ! Difficile d’espérer avoir une productivité optimale dans ces conditions, d’autant plus lorsque l’on connaît les méfaits du multitasking ! Pour lutter contre la dépendance technologique, Lionel Valdellon, du blog Wrike, a donc dispensé plusieurs conseils à ses lecteurs. Il suggère tout d’abord de remplacer, chaque jour pendant un mois, une mauvaise habitude numérique par une habitude plus « saine ». Il conseille également d’apprendre à se fixer des limites, en s’accordant des moments sans technologie et en réduisant la liste des applications et des extensions que l’on utilise. Enfin, il encourage ses lecteurs à faire du sport afin que leur cerveau libère de la dopamine et qu’ils soient ainsi moins vulnérables aux risques d’addictions numériques. En effet, de plus en plus de recherches tendent à démontrer que les réseaux sociaux ont un effet proche de certaines substances addictives sur notre cerveau. En 2017, le National Institute on Drug Abuse se demandait d’ailleurs si la baisse de la consommation d’alcool et de drogues dures chez les jeunes n’était pas directement liée à l’utilisation massive des smartphones et tablettes !

En conclusion, pour maintenir son attention face aux distractions numériques, il faut être prêt à revoir ses habitudes et à modifier le rapport que l’on entretient à son smartphone ou à son ordinateur. Si ces outils permettent un accès toujours plus rapide à des informations chaque jour plus nombreuses, ils peuvent aussi menacer certaines de nos capacités cognitives. Dès lors, c’est à chaque utilisateur de rester vigilant et de préserver sa productivité en adoptant une meilleure gestion du temps.

À ce sujet, on ne saurait d’ailleurs que trop vous conseiller la lecture de notre livre blanc  !

white paper gestion temps