A la rencontre de Frédéric Grais, Développeur à Julie Desk
Actualités Julie Desk

A la rencontre de Frédéric Grais, Développeur à Julie Desk ! #LifeAtJulie

Notre série de #LifeAtJulie continue et dans cet épisode, nous apprenons à connaitre Frédéric Grais, Développeur à Julie Desk.  Il partagera avec nous son petit monde professionnel et personnel et nous comprendrons très vite pourquoi il est également notre Agent de Sécurité en Chef ! 😉

Si vous avez raté les épisodes précédents, vous pouvez encore rencontrer les fondateurs et le responsable commercial de Julie Desk. 

 

frederic grais

1. Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours ?

Bonjour, je m’appelle Frédéric et j’ai 25 ans. Je suis développeur chez Julie Desk depuis Août 2015, donc un peu plus d’un an.

Mon parcours est très classique pour un développeur. Après mon BAC, j’ai effectué un DUT Génie Electrique et Informatique Industriel à l’IUT de Villeurbanne. Ensuite, j’ai pu intégrer l’Université de Technologie de Troyes (UTT), un école d’ingénieur qui procure d’excellentes formations à des élèves d’horizons divers.

Durant ces 5 années de formation, j’ai eu l’opportunité de faire 3 stages dans des environnements très différents. Le premier s’est passé dans l’univers de la recherche, au CNRS de Lyon où j’ai pu apporter une modeste contribution au développement d’un spectromètre de masse utilisant des techniques de fluorescence pour peser des électrons (c’est encore plus impressionnant en vrai, on s’attend à voir débarquer Tony Stark à tout moment).

Ensuite j’ai effectué un stage de 6 mois chez la société Pitch Me (Paris), une société de développement informatique. C’est là que j’ai utilisé, pour la première fois, Ruby et Ruby On Rails pour le développement de projets Web d’entrepreneurs sollicitant l’aide de Pitch Me. J’ai pu apprendre beaucoup de choses durant ce stage car nous n’étions que 2 développeurs. J’ai eu à travailler tout seul, pendant plusieurs mois, sur différents projets. Je pense que cela m’a apporté une bonne capacité de travail ainsi qu’une bonne base de connaissances pour évoluer par la suite.

A la suite de ce stage de 6 mois, et en parallèle de mes études,  j’ai travaillé en temps que développeur freelance avec comme client principal la société Pitch Me pour laquelle j’ai plus ou moins continué le travail effectué en stage mais cette fois-ci, en payant moi-même les 22.90% de cotisations à l’Etat. 🙂

Pour finir, mon 3ème stage, de 6 mois également, fut au sein de la société Pacifa Decision à Reims. Là, c’était plutôt une PME de 15 personnes environ et j’ai pu toucher du doigt le monde de la 3D et des applications 3D temps réels. Durant ce stage, j’ai pu développer une application sur tablette avec le moteur Unity3D pour la gestion des stades sportifs (football, rugby …). Ce stage était également très formateur et m’a permis d’étoffer mes connaissances et de me rendre compte que je n’avais pas 6 de moyenne en Maths en DUT pour rien.

Voilà pour mon petit parcours.

2. Comment es-tu arrivé à Julie Desk ?

En fait, c’était totalement par hasard, je recherchais un premier travail en tant que salarié et mon frère, qui avait participé au Camping (un accélérateur d’entreprises – devenu NUMA), a déposé mon CV sur une liste circulant au sein du Camping (c’est ce qu’il m’a dit en tout cas). Puis, j’ai été contacté par les fondateurs de Julie Desk qui souhaitaient en apprendre plus sur moi. Et quelques semaines plus tard, j’ai rejoint l’entreprise.

3. Peux-tu nous parler de ton rôle et décrire une journée type chez Julie Desk ?

Je suis développeur chez Julie Desk. Concrètement, j’enrichis différents outils utilisés par Julie Desk avec de nouvelles fonctionnalités conçues par l’équipe produit.

4. Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui souhaiterait faire comme toi ?

Je ne pense pas être le mieux placé pour donner des conseils. Cependant, je peux simplement donner le conseil général que chacun a pu entendre venant de ses parents, c’est à dire passer du temps sur une activité que l’on souhaite maîtriser.

« C’est à partir du moment où cela devient agaçant que l’on apprend »

5. Quel est le principal défi que tu rencontres (ou a rencontré) chez Julie Desk ?

Résoudre les problèmes au quotidien tout en continuant à développer de nouvelles fonctionnalités en parallèle.

6. Comment vois-tu Julie Desk dans 5 ans ?

Selon moi, Julie Desk devrait être rachetée dans les 3 prochaines années si son développement se poursuit sur le même rythme qu’aujourd’hui.

7. Comment te vois-tu dans 5 ans ?

Je ne me suis jamais projeté si loin, je suis assez opportuniste en fait.

8. Trois mots pour te décrire ?

Sweat gris, sandwich, coquillettes

9. Quelque chose que les gens ne savent pas à ton sujet et que tu aimerais partager ?

En CP, je n’étais pas vraiment satisfait des images que ma prof me donnait en récompense pour mes bonnes réponses, ni des figurines en polystyrène à peindre une fois que 3 grandes images étaient collectées. J’aurais préféré du cash.

10. Quelle est la première chose que tu fais le matin ? As-tu une routine ?

Je ne fais rien de spécial sauf manger des Chocapic et m’habiller pour aller au boulot.

11. Ton App favoris ?

Je n’utilise pas vraiment d’app, sauf Snapchat car c’est gratuit par rapport aux sms.

12. Ton plat préféré ?

Plats de viande, en préférence les paupiettes de veau avec de la sauce tomate.

13. Citation préférée ?

– Who is this?  Your brother?

– That is my wife !

(Legolas s’adressant à Gloin dans la forêt de MirkWood dans le Hobbit 2 La désolation de Smaug)

14. Qui t’inspire le plus ?

Je n’ai pas vraiment de personnes qui m’inspirent à proprement parler car je trouve que l’on a tendance à se reposer sur les lauriers des personnes que l’on admire. Je préfère essayer de faire des choses de moi même.

Cela étant dit, je reconnais le succès mérité de beaucoup de personnes telles que Elon Musk, Bill Gates et bien d’autres.

Sur un registre plus historique, certains grands chefs, voire chefs militaires, qui ont marqué leur époque par les batailles (idéologiques ou militaires) qu’ils ont menées dans le seul but de protéger leurs peuples et leurs idéaux. Je pense à Léonidas Ier et Vercingétorix, entre autres. L’histoire est peuplée de telles personnes qui, encore aujourd’hui, sont présentes dans l’imaginaire collectif.

15. Ton meilleur souvenir chez Julie Desk ?

Le paint ball durant le week end d’intégration était un moment mémorable. Mais je pense que l’épisode où Pierre-Louis se fracture 5 côtes en faisant de la Slackline est le plus comique.

Merci Fred d’avoir partagé avec nous un bout de ton monde et ton sens de l’humour.

Des réactions ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire ! 

N’oubliez pas, Sharing is caring >> #BehindJulie 😉