Futur du Travail

5 idées reçues sur l’expérience collaborateur [Livre Blanc]

Améliorer l’expérience employé, ou devrait-on dire collaborateur. Voilà un sujet au coeur des stratégies d’entreprise depuis ces dernières années. Mais que se cache vraiment derrière cette expression ? S’agit-il d’un effet de mode ou d’une réelle transformation ?

Pour répondre à ces questions, nous passons au crible 5 idées reçues sur l’expérience collaborateur, avec l’aide de 5 experts des ressources humaines :

>> Télécharger le livre blanc : 5 idées reçues sur l’expérience collaborateurs. <<

#1 – C’est une question de génération

Lorsque l’on parle de bien-être au travail, de quête de sens etc., on associe souvent ces idées à la génération Y, la génération du Why.

catherine julien-laferrièrePour qu’une expérience collaborateur soit positive, il faut sortir du « comment » des métiers et mettre en avant le « pourquoi ».
Catherine Julien-Laferrière

Les politiques visant à améliorer l’expérience collaborateur, ne concernent-elles que les nouvelles générations ? Est-ce que le rapport à l’entreprise des générations précédentes étaient différent ?

Nos experts débattent de ce sujet et reviennent sur le rôle joué par le digital dans la transformation de nos sociétés, et par conséquent, de nos entreprises.

#2 – Ça ne concerne que les employés

On a parfois tendance à assimiler l’expérience collaborateur aux actions mises en place par une entreprise pour les collaborateurs en poste. Mais si on revient à l’essence même de la notion d’expérience collaborateur, ce schéma est remis en cause. L’expression expérience collaborateur est en effet issue du marketing et de l’expérience client, concept qui définit l’ensemble des interactions perçues par le client, avant, pendant et après l’acte d’achat.

christian pensartLa première expérience est très importante. Dès le recrutement, nous cherchons à créer une expérience différenciante et personnalisée.
Christian Pensart

#3 – Il faut mettre à disposition des collaborateurs des baby-foot et des cours de yoga !

Verrières, plantes, boissons et gâteaux à gogo, cours de yoga, baby foot… Les entreprises ne cessent d’investir dans l’aménagement des locaux et la mise à disposition de services à leurs collaborateurs, dans le but d’améliorer le bien-être au travail. Cette tendance, venue des startups, s’est largement répandue dans les entreprises plus traditionnelles et est relayée dans les médias, quitte à créer la confusion : une expérience collaborateur positive réside-t-elle dans la mise en place de ce genre de dispositif ?

françois gueuzeIl n’y a parfois pas besoin de tout un tas de loisirs à disposition des collaborateurs pour créer une expérience positive. C’est l’environnement de travail au sens large qui joue et il se définit avant tout par les relations entre les collaborateurs.
François Geuze

#4 – Seule la rémunération compte

Suffit-il d’augmenter les salaires pour améliorer l’expérience collaborateur et, in fine, fidéliser les collaborateurs ? Si auparavant, les grands groupes et leurs salaires attiraient les candidats, aujourd’hui, les études tendent à montrer que de plus en plus de jeunes diplômés préfèrent rejoindre ou créer des startups, quitte à faire des concessions sur les salaires.

Est-ce une tendance généralisée ? Quel est l’impact des salaires sur la motivation des collaborateurs ?

mathilde le cozLes métiers et missions en cabinet de conseil sont identiques et les grilles de salaire globalement similaires, ce qui nous permet réellement de nous différencier, c’est vraiment la culture d’entreprise, tout ce qui va rendre l’expérience collaborateur attrayante et unique.
Mathilde Le Coz

#5 – Il faut embaucher un Chief Happiness Officer

De plus en plus d’entreprise embauche des Chief Happiness Officer. Est-ce un poste nécessaire pour garantir une expérience collaborateur optimale ?

Si tous nos experts s’accordent à dire que l’expérience collaborateur est un enjeu RH, car lié aux personnes, ils s’accordent également sur le fait que cela doit être porté par toute l’entreprise, notamment le management.

claire guillemain dechonL’entreprise donne la direction mais tout le monde doit pouvoir prendre la parole. En revanche, il y a un besoin de coordination et c’est le rôle des RH.
Claire Guillemain d’Echon

Envie d’en savoir plus ? Découvrez le témoignage complet de nos experts en téléchargeant notre livre blanc : 5 idées reçues sur l’expérience collaborateur.

livre blanc julie desk

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires !