Intelligence Artificielle

À l’intérieur de la maison du futur

Et si la plupart des corvées domestiques étaient, à l’avenir, assurées par un vaste panel d’objets connectés, pilotés par un assistant digital universel ? Bienvenue dans la maison connectée de demain.

Nous sommes les 23 octobre 2038, il est tout juste sept heures du matin au 1770, Pacific Avenue, à San Francisco, et le couple Watson, Bobby et son épouse, Hannah, émergent lentement du sommeil. Ici, point d’alarme stridente ni de radio qui s’enclenche toute seul. Le dispositif qui tire le couple Watson des bras de Morphée est un réveil multisensoriel, un savant mélange de lumière conçue pour mimer celle du soleil levant et de musique de relaxation, que complète le bruit discret des oiseaux gazouillant et du vent dans les arbres. Le tout saupoudré de parfums évoquant la Provence. D’abord à peine perceptible, la musique monte crescendo pour accompagner en douceur les dernières minutes de sommeil des dormeurs avant de les réveiller. De la même manière, la lumière, qui commence comme une petite flamme oscillant dans la pénombre, éclaire peu à peu la totalité de la pièce.

a maison du futur - reveil sensoriel

Un cerveau global

Ni Bobby ni Hannah n’ont eu besoin de régler leur réveil avant de se coucher. Cette mission, comme beaucoup d’autres, est confiée à André, un assistant digital à commande vocale qui assiste le couple dans leur quotidien. Connaissant à la perfection leurs habitudes et préférences, il opère en véritable chef d’orchestre de leur domicile, commandant aux différents objets connectés pour anticiper et combler les moindres désirs du couple. André est une intelligence artificielle éthérée, qui n’est pas cantonnée à un seul appareil, mais s’intègre dans tous les objets du quotidien, depuis les smartphones de ses propriétaires jusqu’à leur réfrigérateur, en passant par le logiciel de leurs véhicules et la serrure connectée de leur porte d’entrée. Il agit ainsi comme un cerveau global, un assistant universel qui fait le lien entre tous les objets connectés du quotidien, et s’assure que ceux-ci forment un écosystème harmonieux. Il s’agit de la direction qu’Amazon souhaite aujourd’hui emprunter pour son assistante virtuelle Alexa.

Bobby a récemment décidé, pour se remettre en forme, de faire chaque jour un peu de natation. André a automatiquement trouvé un gymnase équipé d’une piscine, situé sur le trajet entre le domicile et le travail de Bobby. Après avoir sondé son agenda, il s’est occupé de lui réserver un créneau chaque matin avant sa journée de travail, créneau qu’André a ensuite ajouté dans l’agenda de son propriétaire. Hannah, de son côté, se réveille d’ordinaire une demi-heure après son mari, mais une réunion matinale lui fait démarrer sa journée plus tôt que d’ordinaire, modification dont André a pris note pour adapter l’heure du réveil en fonction. L’assistant virtuel détermine ainsi chaque matin une plage horaire à laquelle il doit réveiller ses propriétaires. Ensuite, il utilise les données captées par le matelas connecté du couple pour analyser leurs cycles de sommeil, et les réveiller au moment propice. Finis les réveils brutaux au beau milieu d’une phase de sommeil profond : les deux époux se réveillent toujours en pleine forme.

la maison du futur - IOT

Une fois levés, ils passent tour à tour dans la salle de bain. Celle-ci est équipée d’une douche qui, contrairement à celles que nous connaissons aujourd’hui, ne les asperge pas d’un puissant jet d’eau, mais les enveloppe d’un nuage de bruine. Des millions de microgouttes viennent ainsi hydrater l’épiderme, avec bien plus d’efficacité qu’un pommeau de douche traditionnel. En plus d’être très agréable, cette méthode est beaucoup plus économe en matière de consommation d’eau. La douche est également connectée avec André, l’assistant virtuel universel, qui adapte la température, le choix du savon, des parfums et des huiles essentielles en fonction des préférences de l’utilisateur. Une fois passés par la salle de bain, les époux s’habillent pour la journée. Là encore, leur assistant digital a consulté leurs agendas respectifs et leur suggère une tenue adaptée à leur programme. Pour Hannah, ce sera un tailleur, tenue plus formelle que d’ordinaire, pour coller avec la réunion matinale. Bobby, lui, n’ayant aucun rendez-vous au programme, se contente d’un jean et d’une chemise. André lui rappelle d’emporter ses affaires de piscines, qu’il était sur le point d’oublier.

Quand l’intelligence artificielle fait les courses

Pendant que le couple s’habille, l’assistant virtuel s’active en cuisine. Lorsqu’ils descendent prendre leur petit déjeuner, le café est déjà prêt et les toasts bien grillés. La magie des objets connectés. Une fois le petit déjeuner avalé, chacun part de son côté, Bobby Watson s’en va faire quelques longueurs tandis que son épouse se rend à sa réunion. Nul besoin d’éteindre les lumières, de couper le chauffage et la musique, ni même d’enclencher l’alarme et de verrouiller la porte avant de partir. André détecte immédiatement que ses propriétaires humains ont quitté leur domicile et ne reviendront pas avant plusieurs heures. Il met donc la maison en mode « veille », baisse le chauffage, éteint les lumières et la plupart des appareils électriques. La porte, équipée d’une serrure connectée, est également verrouillée.

a maison du futur - serrure connectée

L’assistant digital profite de cette accalmie temporaire pour réapprovisionner la maison en denrées manquantes. Le réfrigérateur connecté indique une pénurie prochaine de lait et d’œufs, tandis que le capteur logé dans l’un des placards signale qu’il n’y a presque plus de lessive. Des minicaméras intégrées, assorties à un système de traitement d’images reposant sur des algorithmes d’apprentissage profond, a permis aux deux objets connectés d’analyser leurs contenus respectifs et de parvenir à cette conclusion. Ni une ni deux, l’assistant virtuel fait un tour sur un site de commerce en ligne, où il s’occupe de commander les produits correspondants. Il connaît les marques favorites de ses maîtres, ainsi que la vitesse à laquelle ils consomment les produits correspondants, et peut donc commander en conséquence.

La commande sera livrée un peu plus tard dans la journée. Lorsque le livreur se présentera à la porte, la petite caméra insérée dans le judas sera capable d’identifier le logo Fedex ou UPS. André fera ensuite le lien avec la livraison prévue dans la journée et déverouillera la porte pour permettre au livreur d’entrer et de déposer le colis sur le palier. La porte se refermera automatiquement derrière lui à sa sortie. Sonny, un robot domestique spécialisé dans le déplacement et la manipulation d’objets, lointain cousin des robots employés pour déplacer des objets lourds dans les entrepôts, se chargera ensuite de ranger les différents produits à leurs places.

Une batterie centrale

La maison tire la plupart de ses dépenses énergétiques de larges panneaux solaires installés sur le toit, des fenêtres équipées de cellules photovoltaïques et de mini turbines à vent. Une batterie centrale, similaire à celles proposées aujourd’hui par l’entreprise Tesla, permet de stocker de l’énergie lors des jours fortement ensoleillés et très venteux, pour ensuite puiser dans les réserves lors des journées moins favorables. L’énergie accumulée permet également de recharger les deux véhicules électriques que possède le couple. La consommation énergétique est soigneusement surveillée et équilibrée en fonction des dépenses par André.

L’heure tourne, et Bobby Watson ne tarde pas à rentrer du travail. Grâce à l’application de navigation utilisée par son propriétaire, André a pu calculer l’heure approximative de son arrivée, et préparer la maison en conséquence. Lorsqu’il pousse la porte d’entrée, c’est donc une douce chaleur, contrastant avec la fraîcheur du soir tombant, qui accueille Bobby Watson. Les lumières éclairent le crépuscule naissant, et Ballads de Dexter Gordon, l’un de ses albums de jazz favoris, tourne en fond sonore. Constatant que Bobby était sur le point de rentrer, André a paramétré la maison en fonction de ses préférences. Si son épouse était revenue à sa place, André aurait troqué le disque de jazz contre un air de Bach.

La cuisine devient un jeu d’enfants

la maison du futur - IOT cuisine

Bobby commence la préparation du dîner. Car non, les machines ne font pas la cuisine. En revanche, l’assistant digital suggère à Bobby un panel de recettes qu’il peut préparer avec les ingrédients contenus dans le réfrigérateur, notamment ceux qu’il faut manger en priorité. Les mêmes caméras et algorithmes qui ont permis au réfrigérateur de repérer une pénurie de certains produits plus tôt dans la journée sont en effet capables, d’après l’apparence et la texture des produits, ou tout simplement en lisant les étiquettes, de calculer le temps restant avant la date de péremption. L’assistant digital s’assure également que les recettes suggérées correspondent aux goûts du couple, et que le temps nécessaire à la préparation permette à Bobby d’être fin prêt pour l’arrivée de son épouse.

Ce soir, ce sera une dorade au four accompagnée d’une purée d’aubergine. Le four est équipé de capteurs et de minicaméras intégrées qui permettent de surveiller la cuisson en temps réel et de régler la température au degré près, pour obtenir le résultat désiré. En préparant le poisson, Bobby Watson songe qu’une bouteille de blanc serait un accompagnement idéal. Il charge André de localiser un commerce encore ouvert situé à proximité. Une demi-heure plus tard, un drone de livraison vient déposer un paquet contenant la bouteille dans le jardin. Bobby a tout juste le temps de récupérer le paquet, de déboucher la bouteille et de mettre la table quand le véhicule de son épouse se glisse silencieusement dans l’allée.

maison du futur - drone

Tandis qu’ils achèvent le repas avec un sorbet au citron, André prévient Hannah que le match des Giants, l’équipe de Baseball locale, dont elle suit les performances avec enthousiasme, démarre dans un quart d’heure. Lorsque la jeune femme passe au salon, la télévision est déjà allumée sur la bonne chaîne et les lumières réglées selon son ambiance tamisée favorite. Bobby, de son côté, passe un appel vidéo avec un ami d’enfance. Au lieu de se connecter sur Skype ou Facetime, il se contente de mettre une paire de lunettes de réalité virtuelle. Presque aussitôt, son ami se matérialise dans le fauteuil situé en face de lui, plus vrai que nature. Les deux époux se sont contentés de ranger sommairement la cuisine : le lendemain, lorsqu’ils seront tous deux partis au bureau, le robot Sonny s’occupera de ranger la vaisselle, tandis que l’aspirateur autonome du couple, descendant du robot Roomba, effectuera son nettoyage quotidien, laissant le sol impeccable. Avant de se coucher, les deux époux aiment prendre un quart d’heure pour méditer. André lance une musique de relaxation sur l’enceinte connectée située dans leur chambre. Au cours de la séance, l’assistant digital baisse progressivement les lumières pour préparer leur entrée dans le royaume des songes.

La séance achevée, la musique s’arrête.

Extinction des feux.

New Call-to-action