Futur du Travail

La responsabilité sociétale, un enjeu stratégique pour les entreprises

Préoccupation majeure pour les entreprises qui souhaitent pérenniser leur activité et fidéliser leurs employés, la responsabilité sociétale n’a pas fini de faire parler d’elle. Zoom sur les différents enjeux qui se cachent derrière ce concept aux multiples facettes.

Éthique et transparence

La responsabilité sociétale des entreprises ou RSE fait référence à l’ensemble des actions mises en place pour respecter les différents principes du développement durable, que ceux-ci concernent les champs sociaux, économiques ou environnementaux. L’Organisation internationale de normalisation, qui a publié en novembre 2010 la norme ISO 26000, en donne la définition suivante :

« la responsabilité sociétale est la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent, qui contribue au développement durable , y compris à la santé et au bien-être de la société ; prend en compte les attentes des parties prenantes ; respecte les lois en vigueur tout en étant en cohérence avec les normes internationales de comportement ; est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations ».

La RSE : un outil de communication et un levier de développement

Le concept de responsabilité sociétale des entreprises ne date pas d’hier ! Il est apparu dès 1953 aux États-Unis avec la publication du livre d’Howard Bowen : « Social responsibilities of the businessman ». Et aujourd’hui, la RSE apparaît comme un enjeu majeur du 21ème siècle ! En effet, elle représente un véritable outil de communication ainsi qu’un levier de développement indéniable pour les entreprises soucieuses d’améliorer leur image de marque et de séduire des consommateurs de plus en plus vigilants, en quête de comportements éthiques et transparents.

rse-marque-employeur

Une génération Y en quête de sens

Toutefois, il n’y a pas que les consommateurs qui se montrent sensibles à la responsabilité sociétale des entreprises. En effet, les salariés y sont, eux aussi, particulièrement attentifs. En 2017, une étude menée par le cabinet Deloitte a démontré que la génération Y accorde une grande importance à l’éthique. Menée auprès de 7700 personnes dans 29 pays différents, l’enquête a révélé que 56 % des jeunes issus de cette génération n’envisagent aucune collaboration avec certains employeurs en raison de leurs valeurs ou de leurs conduites et que 49 % ont refusé des missions allant à l’encontre de leurs valeurs ou de leur éthique. Enfin, près de 9 collaborateurs sur 10 estiment que la réussite d’une entreprise devrait être mesurée sur des critères allant au-delà des seuls résultats financiers : la manière dont elle développe ses talents, se comporte avec ses clients et contribue à l’évolution de la société devrait aussi être pris en compte. Selon Alain Pons, président de Deloitte France, « La Génération Y attend bien plus des entreprises qu’il y a 50, 20 ou même 10 ans de cela. Deux tiers de ses membres expriment la volonté de quitter leur entreprise d’ici 2020, et 44% dans les deux prochaines années. Ils adressent un message particulièrement fort aux dirigeants de ce monde : faire du business, certes, mais le faire de façon durable et responsable. La mission même de l’entreprise doit drastiquement évoluer à l’aune de ce que les leaders de demain considèrent comme primordial ».

Des employés plus fidèles grâce à la responsabilité sociétale des entreprises

Une autre étude sur l’engagement des salariés, menée par Cone Communications en 2016, appuie ces résultats et révèle que 51% des collaborateurs, toutes générations confondues, ne souhaitent pas travailler pour une entreprise qui ne fait pas preuve d’un fort engagement social ou environnemental. 58% affirment même que la RSE est un critère important dans le choix de leur travail, parfois même plus que la rémunération proposée. Enfin, ils sont plus de 70% à déclarer qu’ils se sentiraient plus épanouis dans leur travail et qu’ils se montreraient plus fidèles à leur entreprise si celle-ci était véritablement investie dans une démarche de responsabilité sociétale.

Toutefois, encore faut-il que les employeurs pensent à impliquer leurs salariés ! En effet, ces derniers estiment qu’il est essentiel que leur entreprise partage avec eux ses objectifs et ses progrès en matière de RSE : ils ont besoin d’être informés sur les différentes actions mises en place. Or, il semblerait qu’il y ait encore des progrès à faire en la matière. En effet, d’après une étude relayée par le site e-RSE, seuls 6% des salariés français condidèrent être réellement impliqués dans les actions RSE de leur entreprise et 59% estiment ne pas être suffisamment informés.

En conclusion, la RSE représente donc un enjeu majeur et peut même, en comblant les attentes des leaders de demain, contribuer à fidéliser les talents d’aujourd’hui. En s’investissant dans des démarches de responsabilité sociétale, les entreprises ont l’occasion d’améliorer l’expérience employé et de soigner leur image de marque tout en participant plus largement au bien-être et à la santé de la société.

Votre entreprise a mis en place une véritable politique de RSE ? Faites nous part de vos retours.

livre blanc julie desk